La tendance No Poo, arrête tout de suite…

Tendance No Poo - UneLa semaine dernière, une fidèle lectrice m’envoie sur Facebook un article dont le titre était « C’est tendance, les filles ne se lavent plus les cheveux »… Ah…Bon… Figurez-vous que le concept porte même un nom. On a le tie & dye, le color bloc et on a aussi la tendance No Poo : celle qui trouve que ne pas se laver les cheveux, c’est trop cool. Oui, tu me lis bien : être crado, c’est la mode. Non, ne vomis pas. C’est trop génial de sentir l’ado de 15 ans blindé(e) de sébum et de répandre une odeur d’huile tout autour de soi ! On adore ! Bah, quoi ? C’est TEN-DAN-CEUH. Tu n’aimes pas quand tes cheveux sont tellement cracra, qu’ils ne bougent pas ? Ok, on arrête l’ironie mais la tendance No Poo, arrête tout de suite…

La tendance No Poo, c’est quoi ? 

Il était une fois, des nanas qui en ont marre de ne jamais trouver LES bons produits pour leurs cheveux. Les pointes fourchent, les racines graissent et, là, elles se révoltent : ça suffit les conneries, elles décident de tout arrêter. STOP aux sérums qui coûtent une blinde alors que ça fait même pas effet. STOP aux après-shampoing qui sont censés faire des miracles qu’on attend encore. Pis comme elles sont carrément OUF, STOP aux shampoings ! Nan mais allô quoi ? Who run the World : GIRLS ! Oui, vous avez bien lu. Ces nanas ne se lavent plus les cheveux, c’est ça la tendance No Poo. Ouais, « No Poo », ça veut dire « No Shampoo » (et bilingue en plus…). L’heure est grave pour Franck Provost et tous ses potes : les fashionistas deviennent des rebelles de la crinière.

Alors, pour que les choses soient claires, dans ce débat, il y a deux choses qui me dérangent. La première, c’est le fait que se laver les cheveux devienne une affaire de mode. Pardon, mais se laver la tignasse, ça n’a pas à être un effet de mode, c’est un geste d’hygiène. Ta meilleure copine a décidé de ne plus se laver les cheveux parce que sa blogueuse beauté préférée a décidé d’être tendance en faisant la guerre à son shampoing ? Tu trouves pas que ça a la logique d’un petit pois cette affaire ? Nan, franchement, elle peut pas réfléchir toute seule ta copine ? A-t-on vraiment toujours besoin du Gourou de la tendance pour nous dicter quoi faire ? Pis là, on ne parle pas de la dernière collection de chez Viktor & Rolf, on parle de se laver. SE LAVER. Tu sais ce truc qui fait que tu sens bon, qu’on aime s’approcher de toi sans avoir les poils du nez qui brûlent et te regarder sans avoir les yeux qui pleurent…Tendance no poo - Shampoing 1

Ah parce que oui, au-delà de l’odeur de friture qui se dégage de cheveux sales, il y a l’aspect visuel aussi…Bah oui, tu sais ces espèces de nids qui se forment. Cette impression que tu as passé toute la nuit à faire des cochonneries avec Spiderman tellement t’as plein de toiles d’araignées dans ta tête. Oui, je sais, j’abuse. J’abuse grave même. Mais vous savez comme moi que ce n’est pas complètement faux. On en arrive donc à la 2ème chose qui me dérange c’est ce délire de « No Poo » : comment ça ne pas se laver les cheveux ?

Tendance No Poo, pourquoi ? 

Dans le shampoing, c’est vrai qu’il y a un tas de produits chimiques dont on se passerait bien. Le problème, c’est qu’au-delà des allergies que cela peut entraîner sur nous, les conséquences sur la nature ne sont vraiment pas terribles. Choisir la tendance No Poo, c’est être éco friendly. Bon, je vous l’accorde. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à la base, on n’est pas obligé(e)s de se laver les cheveux tous les jours. Ensuite, il existe des shampoings bio… qui gardent toutes leurs propriétés lavantes sans pourrir l’atmosphère.

Il y a une autre raison : le cuir chevelu abîmé… Beaucoup de femmes ressentent le besoin de se laver les cheveux tous les jours. La plupart de ces femmes ont un cheveu raide et gras. Le souci, c’est que des lavages trop fréquents, ça use, ça useuuuh… Résultat, une chevelure et des racines craignos ! Je comprends le ras le bol mais, vraiment, c’est que vous n’êtes pas encore tombée sur LE bon coiffeur qui vous conseille LE bon produit. Oui, fronce les sourcils jeunesse. Trop de produits sur la tête, ce n’est pas bon, ça me paraît évident mais peu de mauvais produits, ça peut faire encore plus de dégâts. Parlons maintenant de la mixture qu’utilise l’adepte lambda à la tendance « no poo » : du vinaigre de cidre, du bicarbonate de soude, de l’eau clair et si vous avez les racines trop grasses, de la maïzena. Non, ne me fais pas des yeux ronds comme ça, j’ai bien dit de la Maïzena. Oui, la même que celle avec laquelle tu fais ton poulet frit. Bref.

Tendance No Poo - brosse à cheveux 2

Le bicarbonate de soude, un produit multi-fontion bon pour la santé et l’environnement qui a clairement un pouvoir lavant mais…un petit pouvoir lavant. Il peut être super cool pour faire votre ménage mais pour les cheveux, il est recommandé de mélanger son shampoing bio à une cuillère de bicarbonate pour et je site « renforcer le pouvoir du shampoing ». Hum, hum…

Le vinaigre de cidre, est super bon pour la santé. Il aide à digérer, soigne les maux de gorge et fait briller les cheveux ! Il existe de très bons soins à base de vinaigre de cidre et après votre shampoing habituel, se rincer au vinaigre de cidre vous donnera une superbe brillance mais là encore, je ne vois pas en quoi le shampoing est substituable. Après votre shampoing bio, utilisez 2 à 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans l’eau de votre dernier rinçage. Il vous donnera un bel éclat, débarrassera votre cuir chevelu des pellicules et soulagera les irritations causées par des lavages trop fréquents.

La Maïzena…Nan, vraiment. Là, on ne parle pas capillaire mais bien cuisine. La Maïzena, c’est juste au cas où. Ce n’est pas obligatoire. Pour quel cas du « au cas où » vous allez me dire ? Au cas où vous avez les cheveux trop gras. Vous prenez votre petite poudre et hop vous en mettez principalement en racine que vous brossez, brossez et rebrossez histoire de diffuser votre excès de sébum sur toute la longueur de votre crinière de feu. Là, je vous demande juste une chose. J’ai déjà essayé le shampoing sec et sur une brune, au niveau des racines, je trouve ça ignoble…mais alors de la Maïzena ? J’aime bien Karl Lagerfeld mais avoir la racine de ses cheveux : merci mais non merci.

Tendance « No poo », vous en pensez quoi ?

J’ai posé la question ce matin aux copains, aux pros, aux bios et on est à peu près tous d’accord sur quelques petites choses. Le shampoing lave, c’est un fait. Ma mère, 30 ans de coiffure dans les dents me dit ceci : « Se laver les cheveux tous les jours, c’est pas bon. Le top c’est une à deux fois par semaine. Evidemment, il y a des femmes qui ont les cheveux gras et fins et sont obligées de les laver tous les jours et c’est quand on en arrive là qu’il faut aller voir son coiffeur. Bah ouais, on n’est pas là que pour couper les cheveux ! On a étudié le cheveu, on sait quoi conseiller sans tomber dans le commercial stupide et c’est moins cher qu’une consultation chez le dermato qui réglera peut être un souci de cuir chevelu mais pas de cheveux … J’ai déjà conseillé à des clientes de se faire des masques à l’huile d’olive ou des choses de ce genre. » C’est marrant, parce qu’il y a quelques jours, j’en parle à la copine Fabienne, excellente coiffeuse parisienne qui me dit exactement la même chose : « Je pense qu’il faut arrêter avec ça ! Venez voir vos coiffeurs adorés ! Ils ont de bons shampoings et vous massent la tête comme il faut ! »…

Tendance no poo - Shampoing the body shop

On est aussi tous d’accord avec le principe de la tendance « no poo » : qui peut être contre le fait d’être éco friendly et de vouloir moins abîmer ses cheveux ? Le truc, c’est de trouver un juste milieu. Ne plus se laver les cheveux DU TOUT me paraît un peu radical, too much, foufou… Pourquoi ne pas faire la mixture vinaigre, bicarbonate, eau une à deux fois dans le mois et le reste du temps, se laver les cheveux avec un shampoing bio ? Ou pourquoi ne pas adhérer au « Low Poo » ? Une solution moins extrême…même si le principe, on se « lave » 2/3 fois avec un après-shampoing, est discutable… Le shampoing, là, nous vient de chez TheBodyShop.fr (www.thebodyshop.fr/shampoing) et est issu du Commerce Équitable. Sans silicone, sans sulfate, sans colorant, sans parabens. Pour cheveux secs ou abîmés et seulement 8.00€…sympa !

On s’accorde également sur le fait que l’efficacité et l’aspect vont beaucoup dépendre de la nature du cheveu. Sur une crinière blonde, raide à tendance grasse, ça le fera toujours beaucoup mieux que sur un cheveu frisé, brun, méditerranéen… Bah oui ! Une chevelure raide se coiffe facilement. Pour adhérer à la tendance no poo, il faut se coiffer souvent, beaucoup. Pourquoi ? Parce que, comme je vous le disais plus haut, il faut diffuser le sébum (le gras quoi…) sur toute la longueur de vos cheveux. N’oubliez pas non plus qu’il y a la Maïzena… et sur des racines blondes et raides, ça se verra toujours moins que sur une touffe foncée et frisée… Je ne parle même pas du coiffage qui s’en suit : la misère sur ce type de cheveux qui ont une tendance à être très secs au niveau des pointes et gras aux racines.

D’ailleurs, niveau coiffure, ça se passe comment ? Ça sent quoi quand on se fait un brushing ? Quelle tête a ledit brushing d’ailleurs ? On peut se refaire des boucles après ça ? Sans No poo, quand on chauffe le cheveu, il se dégage une odeur qui sent la fleur quand on sort de la douche mais quand on veut juste sauver la mèche de devant 2 jours après son dernier shampoing, parfois, ça sent bizarre. Le sébum, quoi. Du coup, quand on se lave plus les cheveux et que le principal ingrédient de la mixture qu’on se concocte est du vinaigre, ça sent comment dans la tête ? On a encore la possibilité de se coiffer ? Est ce que l’Amoureux pourra encore vous renifler la tignasse en fermant doucement les yeux ? Pas sur…

Je me pose beaucoup de questions sur cette tendance « No poo »… mais voilà, la vérité, c’est que je n’ai rien contre ce type d’initiative. Le principe n’est pas à blâmer, la radicalité, en revanche, je trouve ça naze. Bref, j’ai envie de vous dire que Maman a raison : « De temps en temps, se faire son mélange au bicarbonate et tout ça, pourquoi pas. Mais à notre époque, avec la vie qu’on mène, les transports, la pollution et toutes les saloperies qu’il y a dans l’air, franchement, ça devient dégueulasse… ». Voilà. Merci Maman.

Le petit conseil qui fait du bien : Je vous dirais bien que je testerai pendant un mois, sauf qu’un mois, c’est 30 jours, 720h..et tout ça, sans me laver les cheveux c’est un peu comme de me demander de m’arracher le bras gauche avec un coupe ongles : IMPOSSIBLE. Des copines ont essayé et elles en avaient vraiment marre de se gratter la tête et d’avoir les cheveux gras. Moi, j’aime ma crinière, je fais très attention à mes cheveux, je me les lave 2 fois par semaine et applique mon après-shampoing systématiquement et uniquement sur les pointes. Parfois ils sont secs, parfois ma frisure me fait hurler et puis ? Les masques naturels façon recette de cuisine si on est bio, ça marche bien. Il existe d’autres solutions que d’arrêter COMPLÈTEMENT de se laver les cheveux et encore une fois, n’hésitez pas à demander l’avis d’un coiffeur pour un conseil sur-mesure. S’il est bon, il vous aiguillera même vers des produits de parapharmacie si votre cas le nécessite.

 Shopping
www.thebodyshop.fr/shampoing

70 réflexions au sujet de « La tendance No Poo, arrête tout de suite… »

  1. Perso je ne me lave pas les cheveux tous les jours… Il n’y a rien de pire. Bon en revanche je les lave une fois tous les 2/3 jours. J’essaie de prendre des shampoings sans silicone, sans sulfate et tout et tout.
    Je suis pas trop pour le no-poo, j’ai vu trop de genre faire n’importe quoi et abîmer le cuir chevelu… et c’est encore pire!!!

  2. comme alternative au shampooing, je connais deux choses qui font des merveilles sur mes cheveux.
    1. un masque à l’oeuf. celui que j’utilise est oeuf entier-miel-gel d’aloes, et quelques gouttes de ylang-ylang. mélanger le tout, appliquer, laisser poser 10-20 minutes, et rincer. ce n’est pas qu’un masque, ça nettoie tres bien les cheveux 🙂
    2. un masque au ghassoul. c’est une argile marocaine qui nettoie, on a même la sensation qu’elle fait comme un peu une mousse dans les cheveux. je la mélange avec une infusion d’ortie, du miel, du gel d’aloes.
    j’utilise ces recettes a 3 ou 4 jours d’intervalle, en alternant. pas besoin de shampooing. et mes cheveux sont mieux que quand j’utilisais du shampooing.
    bref je ne sais pas comment elles font celles qui ne se lavent pas du tout les cheveux, mais c’est pour dire qu’il existe des alternatives… aussi a ce que j’ai lu, le bicarbonate de soude c’est pas tres bon pour le cheveux a cause du PH, ça cause des dommages.

    • L’oeuf et le rhassoul sont des no poo!!!! Et ça lave!! Si si…
      Il y a aussi le water only aussi appelé wo ou là on ne lave les cheveux qu’à l’eau. Félicitations tu es donc une no pooeuse sans le savoir et donc d’après cet article je te dis bienvenue chez les gros crado 😊

  3. Bonjour,
    Je découvre votre blog en meme temps que votre article, je suis fan du ton !

    J’ai testé le no-poo pendant 1 an.
    S’il y a certes un coté radical à arreter il y a aussi un réel bienfait pour la planète qu’on ne peut pas vraiment discuter.

    Après 1 an de no poo je peux assurer que mes cheveux n’ont jamais senti le gras et qu’ils n’ont jamais brillé de graisse comme si j’étais la dernière des crados. J’ai rencontré beaucoup de personnes adeptes du no-poo dont la crinière en rendrait jalouse plus d’une. Au bout d’un moment les cheuveux regraissent beaucoup moins vite, c’en est même assez destabilisant et les cheveux sont bien plus brillants grâce à l’utilisation du vinaigre de cidre.

    Cependant j’ai arreté le no-poo et ce pour plusieurs raisons. J’ai les cheveux épais et frisés, me brosser les cheveux et ressembler aux Jackson 5 tous les jours c’est juste pas glamour….
    La seconde raison est que mine de rien se brosser les cheveux quotidiennement prend du temps et les lavages (bicarbonate, rhassoul, argile ou toute autre technique no-poo) prend également du temps.

    J’ai à présent trouvé ma routine cheveux, un shampoing classique par semaine (celui de body shop) et un masque au rhassoul le week end. La planète est respectée et ma tignasse comblée.

    A chacun de trouver son truc 😉

  4. 1) mes cheveux ne sentent pas mauvais et mon amoureux en est témoin.
    Et puis tu sais il y a autre chose que le bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, il y a tout plein de choses en fait: l’argile,les poudres ayurvediques comme le sidr, shikakai, amla; le henné qui a un pouvoir lavant… Et etc.
    On utilise également des huiles essentielles, qui sentiront certes différent des après shampoings mais ne sentiront pas mauvais, loin de la
    la.

    2) les shampoings secs vendus en supermarché et chez les coiffeurs sont très souvent composés de quoi? De poudre comparable à de la maïzena, si ce n’est de l’amidon de riz ou d’avoine.

    Je suis brune et il suffit de bien se brosser les cheveux pour éliminer les résidus, peut être que tu manques de patience.

    3) mes cheveux ne ressemblent pas à une barquette de frites, en fait il n’y a pratiquement plus de sébum gras, mais sec, juste ce qu’il faut car la démarche no poo sert aussi à ce que son cuir chevelu se régule et produise moins de sébum car moins agressé par les produits chimiques (shampoings doux, bio et autre confondus)

    4) depuis presque toujours j’ai eu un psoriasis du cuir chevelu, ça s’apparente un peu à de l’eczéma et jusqu’ici rien n’en est venu à bout sauf le no poo.

    5) je suis sûre de passer dix fois moins de temps que toi à m’occuper de mes cheveux, je connais cette routine la que d’appliquer son shampoing, être sûre que c’est tout bien nettoyé partout, essorer ses cheveux, appliquer de l’après shampoing sur les pointes et bien laisser cinq minutes pour bien que ça fasse effet, les peigner avec un gros peigne à grandes dents, rincer, essorer avec serviett, séchage et brushing facultatifs….
    Je ne sais pas si tu te rends compte de tout ce temps si on doit le faire tous les deux-trois jours.
    En fait on ne le réalise que lorsqu’on a regagné ce temps.

    Ok ta mère est coiffeuse et le monde tourne bien pour toi si tu as la certitude que c’est comme cela que ça doit être: les gens doivent absolument se laver les cheveux au shampoing, mais nous sommes des tas à penser différemment et à qui le no poo convient.

    Désolée de te dire ça mais peut être qu’au final c’est bien tout le marketing autour de l’industrie capillaire et ce qu’on bourre le crâne les coiffeuses pendant leur formation (c’est marrant ça, leur a t-on également dit qu’avant le shampoing n’existait pas ?) pour qu’elles nous le répètent et fassent ainsi leur chiffre d’affaires (j’ajoute également la presse féminine qui trouve toujours de nouveaux bijoux pour bichonner nos cheveux et enfin leur donner ce dont ils méritent) qui te fait écrire tout cet article.

    J’ai été sceptique également, mais maintenant ça fait plus d’un an et crois moi mes cheveux n’ont pas besoin d’un soin à huit euros que je devrais racheter tous les mois car la bouteille en plastique de plus que je jette à la poubelle se sera si vite vidée.

    C’est devenu tendance, tant mieux, tant pis, au final chacun se fait sa propre opinion. C’est dommage d’en entendre parler de quelqu’un qui n’a pas été jusqu’au bout, c’est à dire tester et ensuite dire ce que l’on en pense.

    Bref, heureusement que tu temporisers à la fin car avec le seul début de ton article, j’aurai cru être tombée sur quelqu’un de vraiment étroit d’esprit.

    Je pense que tes bras en tomberaient si tu visionnais ce fameux reportage qui dénonce les gels douches. Ouh lala qu’est ce que les gens sont sales alors!!! Hihi moquons d’eux car ils sortent de la norme et n’utilisent ni shampoings,ni gels douches…

  5. Bonjour.

    Vous savez qu’en Egypte ancienne, la haute noblesse se lavait les cheveux avec du miel et des jus de fruits et avait des cheveux magnifiques? Les perruques n’étaient utilisées qu’en cas de vermine (laquelle s’installe sur les cheveux propres seulement pour pas étouffer, preuve que les leurs étaient nickel), sinon le reste du temps on faisait la part belle aux coiffures abondantes et sophistiquées.

    En Corée du Sud et au Japon, les femmes se lavaient les cheveux à l’eau de cuisson du riz avant qu’il y ait des produits chimiques. Et dans ces deux pays, les femmes laissaient continuellement pousser leurs cheveux de leur plusjeune âge jusqu’à la fin de leurs jours car c’était mal vu de se couper, tondre ou raser le crâne (sauf pour les moines et autres religieux, comme en Egypte). Bah elles avaient encore une fois une magnifique tignasse bien propre, et pour éviter la vermine par contre elles utilisaient des herbes qu’on pouvait trouver sur place à titre préventif.

    Dans les caraïbes, le soin historique c’est le masque à l’huile de coco et le rinçage à l’eau et à l’alcool.

    Bref, on trouve plein de façons d’avoir les cheveux propres, sans jamais avoir besoin de produits chimiques.

    Ca serait quand même bizarre qu’on soit la seule espèce animale à avoir besoin de l’existence de L’Oréal et consorts, hein?

    • Très instructif et complètement d’accord. On vit dans une société qui nous pousse à la consommation. Comment faisait-on avant l’arrivée de tous ses produits chimiques? On faisait autrement, avec des produits naturels.
      J’avoue avoir du mal à faire mon choix parmi les produits naturels et préfère adopter le lowpoo car mes cheveux passent par une mauvais moment suite à un Tie and Dye (très joli mais tellement agressif). Mais tant mieux pour celles qui ont passé le cap!

  6. salut,
    je suis une no poo-euse qui a beaucoup aimé ton article mais… qui est pas tout fait d’accord avec tout 🙂
    J’ai commencé la méthode bicarbonate + vinaigre en Juillet dernier, et ma réflexion autours du no poo a beaucoup évolué.
    En fait, le pb est que les gens ne comprennent pas trés bien la méthode. Moi la première.
    J’avais compris qu’il fallait espacer les shampoing , et supporter de vivre avec es cheveux gras le plus longtemps possible, avant de craquer pour un no poo bicarbonate + vinaigre,
    et que si vraiment, j’étais au bord du gouffre capillaire, je pouvais tout de meme faire qq shampoings sec type Maïzena/ Sidr/ Ghassoul..;
    En vérité, il y a une petite nuance à apporter: le truc c’est que le but n’est pas d’espacer tes shampoing, c’est que ton cuir chevelu se régule, pour que les cheveux mettent plus de temps régresser, ce qui va de fait espacer tes shampoing,
    est ce que tu vois la différence?
    concrètement, les premiers mois, j’avais des cheveux beaux 2 jours, et après pendant 2 semaine, j’avais les cheveux attachés et gras.
    Maintenant, mes cheveux ont pris le plis, ils régressent au bout de 4/5 jours
    là je fais un shampoing sec (le Rhassoul c’est super en shampoing sec pour les brunes!), et j’e me lave les cheveux qq jour plus tard.
    ce qui veut dire que petit à petit je pourrais arriver à espacer au maximum, et le but ultime c’est de se laver les cheveux à l’eau. Ce qui, je trouve , est génial.
    Ceci étant, le Water Only, n’est plus mon objectif. Je préfère trouver un produit naturel qui me convienne (ghassoul/sikakai/sdr/shampoing aux oeufs…)
    je ne me lave donc plus les cheveux (aux shampoings) depuis 7 mois, ils n’ont jamais été aussi beaux 🙂

  7. Que c’est dommage de faire un article sans se renseigner… La plupart des personnes qui se lancent dans le no-poo ne supportent pas le cheveu gras, ont juste envie de laisser leurs cheveux tranquilles et d’arrêter de polluer leur corps et la planète. D’ailleurs, le fait que tu pense que le no-poo ce n’est que le lavage au bicarbonate + vinaigre de cidre montre que tu n’as pas cherché bien loin sur le sujet…
    Pour ce qui est du résultat, c’est cela même qui pousse nombre de personnes à se lancer dans l’aventure. Et pour l’odeur, tu as sans doute connaissance de l’existence des huiles essentielles.
    Bref, je ne vais pas te faire un cours, juste te recommander de te renseigner davantage la prochaine fois au lieu de te contenter de tes préjugés et de ceux des autres.
    Tu pourrais par exemple commencer en lisant l’excellent article de Antigone XXI « Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux ».

    • Je vais d’ailleurs raconter ce qui m’a fait découvrir le no poo. N’étant pas adepte du fait de me tenir au courant des tendances (ni des infos d’ailleurs), je cherchais tout simplement une solution à mon problème.
      De nature ondulés et secs, mes cheveux n’aiment vraiment pas l’eau, ils se mettent à gonfler et frisotter, mes petites mèches courtes ressortent. Bref, c’est moche et j’ai testé plein de produits: aucun résultat.
      Il y a quelques années, je m’occupais moins de mes cheveux et ils me l’ont bien rendus, ils étaient plein de vitalité, brillants, mais après chaque shampoing j’étais repartis pour une tignasse gonflée pendant plusieurs jours. Pourquoi? Parce que je ne produis quasiment pas de sébum, si si, on n’a pas toutes les cheveux gras, les miens sont secs et hurlent au besoin d’hydratation.
      Seulement voilà, en les lavant une fois par semaine, il faut croire que c’est devenu finalement trop pour eux, ils réagissaient comme si je les lavais tous les 2 jours: secs et gonflants. La société nous dictant de nous laver les cheveux je ne voulais pas passer à moins d’une fois par semaine, je n’assume d’ailleurs pas publiquement que ça fait 10 jours, j’ai peur que ça se voit, mais non. Enfin sauf que le lissage de la coiffeuse est encore visible.
      Je m’explique: il y a 3 semaines j’ai fait un Tie and Dye (Quoi? Elle me crêpe les cheveux? Aie aie aie, ils ne vont pas aimer mes cheveux). Sur le coup, wow, magnifique! Couleur splendide, lissage au fer impeccable. Absolument fan de mes cheveux. La semaine suivante, mon chéri me dit « ne te les lave pas », sous la pression de la société, je les ai tout de même lavés, quelle erreur! Ils ont gonflés à tel point qu’on ne voyait presque plus la couleur, obligée de les attacher, Désespoir, regrets… Bref….
      Je retourne chez la coiffeuse pour les discipliner (je n’ai pas réussi avec mon fer à lisser que je pense donner ou jeter d’ailleurs). Depuis, je ne les lave pas, pas de miracle pour mes fourches dues à tout ce mauvais traitement, je coupe 1 par 1. Tous les jours, je me demande si je dois me les laver, ils ne sont pas gras, le cuir chevelu ne me gratte pas, mais depuis petite on nous met la pression à devoir avoir une chevelure lavée régulièrement.
      Je compte simplement les brosser chaque jour, espacer considérablement les shampoings (pourquoi pas jusqu’à mon prochain passage chez la coiffeuse) et les laver à l’après shampoing. Oui low poo, je ne saute pas le pas du no poo, mais je respecte celles qui le font.
      Pour dompter ma crinière gonflante, j’ai envisagé le luxter, mais si je demande l’avis de ceux qui le pratiquent (agréés Lissfactor) j’ai bien peur qu’ils m’incitent à le faire au risque de casser encore plus mes cheveux.
      En tout cas merci à cette tendance qui peu à peu me décomplexent quant au fait d’écouter les besoins de mes cheveux: ne pas les laver.

    • Pourquoi crois-tu que ton corps produit du sébum au niveau du cuir chevelu? Pour hydrater et protéger tes cheveux des agressions extérieures.
      Il n’y a rien de mieux pour hydrater les cheveux que ce que la nature nous a donné.
      Mais voilà la société de consommation nous formate à penser que le recours à des produits chimiques est bien meilleur. Ces produits chimiques n’ont pas toujours existé, bref, n’ouvrez pas les yeux et l’esprit non plus.
      Ne cherchez pas à comprendre.
      Signé quelqu’un qui ne savait pas que cette tendance existait avant de chercher une solution à son problème lié à des lavages trop intensifs.

  8. Les alternatives sont bien et je ne vois pas le problème du No poo . No poo ne signifie pas arrêter de se laver les cheveux mais trouver une alternative naturelle pr se laver les cheveux .  » no poo  » = no shampoo . Et choisir cette alternative n’a rien de crade bien au contraire .Ca nettoie en douceur et ça fait pas regraisser le cheveu le lendemain. On peut se laver les cheveux avec des poudres de plantes comme shikakai ou sidr et ça ne prend pas plus de temps que ton shampoing du commerce , pas besoin d’Après shampoing et oh miracle ça fait briller le cheveu et on peut se laver 1 fois par semaine les cheveux .Si tu veux sentir bon il existe une poudre le kachour qui dégage une odeur épicé et qui dure plusieurs jours dans les cheveux même avec la pollution ambiante . L’alternative de l’oeuf est pas mal aussi et on peut y mettre des huiles essentielles pour sentir bon . ( Elisabeth d’autriche avec ses 1m70 de cheveux se servait d’oeuf et poutant avec l’ère industriel l’air ambiant devait pas être mieux que le notre .Et elle les lavait 1 fois par mois ). J’ai des amies qui après le no poo ont leur cheveux qui peuvent tenir 1 semaine voir plus sans avoir besoin d’être lavés et il n’y a pas d’odeur de friture pour autant . Le truc qu’on oublie souvent c’est que nos brosses à cheveux il faut les nettoyer de temps en temps et ne pas seulement retirer les quelques cheveux . Je vois souvent des filles qui ont des cheveux regraissant vite parce que justement elles ne lavent pas leurs brosses et continuent à deposer leur poussière en se brossant .

  9. Les arguments sont en effet valable, sauf replacer dans le contexte ou c’est un peu à côté de la plaque.

    Le no-poo ce n’est pas « ne plus se laver les cheveux », c’est juste ne plus utiliser de shampoing (no poo = no shampoing, pas « no lavage » c’est même dit dans l’article, d’où l’amalgame alors ?).
    Le no-poo consiste en tout méthode de lavage de cheveux alternatives au shampoing du commerce. En gros la maïzena, le vinaigre, etc… conseillé dans l’article font aussi parti du no-poo dont les méthodes de lavage sont très vastes.

    En gros si l’article s’attaquait vraiment au no-poo, il s’attaquerait à ce qu’il défend.
    C’est juste une remise au clair des choses.

  10. Les arguments sont en effet valables, sauf replacés dans le sujet contextuel de l’article ou c’est un peu à côté de la plaque.

    Le no-poo ce n’est pas « ne plus se laver les cheveux », c’est juste ne plus utiliser de shampoing (no poo = no shampoing, pas « no lavage » c’est même dit dans l’article, d’où vient l’amalgame alors ?).
    Le no-poo consiste en tout méthode de lavage de cheveux alternatives aux shampoingx du commerce. En gros la maïzena, le vinaigre, etc… conseillés dans l’article font aussi parti du no-poo dont les méthodes de lavage sont très vastes.

    En gros si l’article s’attaquait vraiment au no-poo, il s’attaquerait à ce qu’il défend, ce qui n’est pas logique, on est d’accord.
    C’est juste une remise au clair des choses.

  11. Bonjour, en fait le no poo ce n’est pas que le bicarbonate, c’est aussi le rhassoul, le shikakai, la farine de pois chiche, l’oeuf, … On se lave les cheveux, juste pas avec des produits du commerce. Et nos cheveux sont très beaux comme ça. On ne le fait pas parce que c’est tendance mais pour diverses raisons, perso c’est par souci écologique et pour avoir des produits vegan. Body Shop, j’ai essayé, c’est vraiment nul et je trouve ça cher !

  12. Cet article est plein d’humour dont j’apprécie la note mais aussi blindé de fausses infos! Se renseigner sur un sujet est un minimum avant d’écrire une tartine pareil!

  13. Bien bien bien, on voit clairement que tu parles, pardon, tu juges sans savoir. Tu te permets de critiquer une technique que tu ne connais pas juste pour te faire du buzz! Bravo, tu as gagner! Je pense qu’un bon nombres de « crados » comme tu dis vont venir te dire les manière de penser.
    Pour info, je me lave les cheveux une fois par semaine, voire moins, avec de … la farine de pois chiche! Je rince mes cheveux au vinaigre de cidre bio. Je me pshitt un hydrolat de jasmin et ylang ylang… mes cheveux ne sont pas gras, il sont souples, brillants, et sentent très bon!!!!
    Quand je me lavais les cheveux avec les shampoing cracra, je les perdais par poignées… aujourd’hui j’en perds très peu, et ils poussent à une allure folle!

  14. C est vraiment dommage de pondre des articles (très long pour dire plusieurs fois la même chose …) très mal rendeigné … No-poo ne veut pas du tout dire ne pas se laver les cheveux bien au contraire … Merci de faire un véritable travail de recherche avant d’écrire de tels articles …

  15. Perso je suis adepte de la tendance no-poo et pour moins cela ne veut pas dire ne plus se laver les cheveux. Cela veut juste dire non aux shampooings classiques pleins de silicone et autres saloperies. Je les lave avec des alternatives (tels que l’argile, le shikakaï et la farine de pois chiche) Ce sont tous des produits dont le pouvoir lavant est avéré. Oui je te vois avec tes grands yeux ronds « la farine de pois chiche ». Mais étant biologiste (avec une spécialisation en cosmétologie) je sais exactement de quoi je parle la farine de pois chiche contient une molécule appelée « saponine » qui a un effet lavant (donc on a l’effet lavant mais pas l’effet décapant des autres produits). Avant j’avais les cheveux gras en permanence (j’étais passée à un shampooing par jour) jusqu’à comprendre que c’était le silicone qui « décapait » mon cheveu et qu’en réaction mon cuir chevelu produisait plus de sébum. Depuis que je suis passé au no poo mes cheveux sont biens et ce n’est plus un tracas. Alors je suis d’accord sur le fait de ne pas s’appliquer n’importe quoi sans savoir, ni sur le fait d’arrêter de se laver les cheveux… mais je pense que tu n’as pas tout compris de la tendance.

  16. Un bon gras tas d’idioties, pour pas dire de merde. Je n’ai pas pris le temps de finir ‘l »article », j’appelle plutôt ça un torche-cul. Bref je n’ai pas de temps à perdre à lire des paroles d’une ignorante.

  17. Bonjour,

    Je peux comprendre que tu veuilles faire la pub à ta môman… mais on sent quand même bien que tu ne t’es pas vraiment documentée pour ton article, et tu essayes de camoufler ça en faisant de l’esbroufe, de l’humour. Le no-poo c’est utiliser des alternatifs naturels aux shampooings chimiques. Sache pour ta gouverne que la farine de pois chiche mélangée à de l’eau nettoie, car cette farine contient un agent qui s’appelle la saponine, et c’est un agent lavant. CQFD.
    Je doute que mon commentaire soit validé car je ne te brosse pas vraiment dans le sens des poils, mais bon si ça pouvait juste t’aider à te documenter un peu plus la prochaine fois et éviter d’être ridicule…
    Bonne soirée.

  18. Coucou,
    Alors je ne connais pas ton blog mais je suis tombé sur ton article par hasard.
    Je suis surprise d’une tel critique sur un sujet que tu n’as visiblement pas creusé… ou même essayé…
    Les filles qui passent au « no poo » ne font pas seulement une grève du shampooing…
    C’est tout simplement que le shampooing, certes pas écologique du tout, agresse le cuire chevelu, ce qui fait que tu as ensuite les cheveux gras ou pelliculé.
    Les filles qui font du no poo, n’ont tout simplement plus besoin de shampooing, car en effet les solutions bicarbonate, oeuf, vinaigre de cidre, poudres lavantes suffisent car elles n’agresse pas le cheveux…
    Pour mon cas, je ne me lave plus qu’au Shikakai (une poudre lavante (racine) avec le l’eau) une fois par semaine et ils n’ont jamais été aussi beaux 🙂
    et pour la maïzena, j’ai essayer, car avant de critiquer il faut toujours essayer… et bien j’ai été bluffé ! alors oui il faut brosser des heures pour enlever toute la poudre ^^ mais le résultat est bluffant, la maïzena absurde le sébum et forme des petites boules qui s’en vont en frottant, non seulement on n’a plus les cheveux gras mais on gagne un volume de fou !
    Et oui, moi ce n’est pas une tendance ou une mode, mais une prise de conscience et un mode de vie, plus jamais je mettrais de détergent siliconé sur ma tête, oui parce que c’est la vrai nature d’un shampooing quand on traduit sa composition… et niveau prix c’est incomparable au super shampooing bio…

    Donc voilà, juste pour dire que la critique est facile… car une no poo n’a pas les cheveux gras comme tu le décris.
    Et aussi, je peux dire que j’ai aussi arrêter de me laver tous les jours… ça peut en dégouter plus d’un, sauf que lorsque l’on se renseigne bien, c’est très mauvais de se laver tous les jours… en revanche se rincer à l’eau tous les jours c’est important 🙂
    De même que mettre du savon ou même des gel intime sur les muqueuses vaginales déséquilibre la flore vaginale et vla les odeurs… donc ça peut paraitre étonnant… mais si vous ne voulez pas avoir d’odeur ou être sale à la fin de la journée… éviter les produits agressifs !

    Je remets ça pour le déo… 🙂 et oui seule la pierre d’alun me suffit à présent, j’ai moins d’odeur avec une pierre d’alun qu’avec n’importe quel déo chimique et agressif…

    En fait c’est ça la vraie philosophie du no poo… c’est arrêter de s’empoissonner 🙂

    Et toutes celles qui ont eu les couilles de tester n’en sont que satisfaites 🙂 et surtout ne reviendront pas en arrière !

    Bonne continuation dans le monde du mensonge qui fait du bien 😉

  19. Dommage de modérer autant tes commentaires… Pas très constructif! Sans laisser de place au débat, ton blog n’est plus un espace d’échange, mais prend dès lors des airs « dictatoriaux ». Ne soutiens-tu pas justement la liberté d’expression sur ta page facebook? Tu as posté moult photo concernant l’affaire Charlie Hebdo, ce qui, pour moi, sous-entend que tout commentaire sur ton blog, positif ou négatif, doit être posté. Ne sois pas juste démagogue, va plus loin et affronte les critiques, tu verras, c’est cela qui te fera avancer…

    • C’est vrai, mon commentaire n’a aujourd’hui plus raison d’être puisque tu as publié toutes les réponses. Excuse-moi d’avoir écrit cela un peu vite. Tu as une vie, tu as le droit effectivement 🙂
      Ce qui m’a poussé à l’écrire avec des termes si forts, c’est l’impression que ton article attaquait et dénigrait toute une communauté (celle du noo poo) sans raison valable et en la prenant de haut.
      Personnellement, je n’ai pas du tout senti d’humour dans ton article.
      Ce que je déplore, et beaucoup l’on dit avant moi, c’est d’affirmer des choses sans recherche préalable sérieuse. Des avis d’amis (qui eux-même doivent connaître tes préjugés sur le no poo) ne me paraissent pas suffisants. Si vraiment tu veux écrire un article représentatif et qui pourrait aider d’autres (c’est ça que tu cherches, non?), alors TEST toi même!
      Ne créons pas + de barrières qu’il en existe déjà entre les différentes communautés. Ici on parle de simples communautés d’opinion et sans trop de conséquences.
      Mais lorsque la tragédie de Charlie Hebdo s’est passée, leur souhait était que les gens se réunissent et se rendent solidaires. Essayons de respecter leur voeux. Même si je te l’accordes, ton article a été écrit bien avant cet événement.

  20. ouah…. rien qu’à lire la composition des shampoing on se rend tout de suite compte qu’il vont rendre nos cheveux beaucoup plus propre (c’est vrai que…parce que pour la beauté vous avez quoi d’autres comme référence que le shampoing vu que vous n’avez jamais essayé sans… sachant que no-poo ne veut pas dire ne pas se laver les cheveux mais utiliser autre chose que des shampoing maintenant garder vos shampoing moi vu l’état de mes cheveux après 1 ans de no-poo (été confirmé par mon coiffeur attitré qui n’en revient pas!) , y’a pas photo…. chacun son truc, si le votre c’est payer une fortune pour de la M, je n’y vois personnellement aucun inconvénient puisque « vous le valez bien ».

  21. Je trouve l’article assez insultant pour celles qui pratiquent le no-poo. Je le pratique moi-même, et JAMAIS je n’ai arrêté de me laver les cheveux pour autant. Le no-poo vise à trouver des alternatives au shampoing, certaines pratiquent le water only c’est vrai, mais la plupart le remplacent avec des poudres lavantes (ou des oeufs, miel… il existe pas mal d’options !) comme le bicarbonate que tu as cité. Personnellement je ne l’ai jamais testé pour me laver les cheveux, je n’ai jamais eu les « cheveux tellement cracra qu’ils ne bougent pas », et on peut utiliser plein d’autres choses comme des argiles, du shikakaï, des poudres ayurvédiques, du henné… Car oui le henné a un pouvoir lavant, c’est ce que j’utilise le plus souvent très honnêtement je n’ai jamais eu d’aussi beaux cheveux 🙂 Je n’ai jamais eu d ‘ »odeur de friture qui se dégage de cheveux », ni de toiles d’araignées dans ma chevelure. Les produits de coiffeurs ou de parapharmacie n’ont jamais été aussi efficaces que ce que j’utilise maintenant. De plus, j’avais avant le cuir chevelu qui me grattait énormément et cela ne m’arrive plus jamais. Toutes nous catégoriser ainsi de crades de la vie et nous attribuer un manque d’hygiène que nous n’avons pas, nous traiter d’écolos illuminés ou de mouton sans personnalité c’est offensant. C’est peut-être dit avec dérision, et chacun a le droit d’avoir son avis, mais je voulais quand même donner mon avis de « no-pooeuse »suite à la lecture de ton article 🙂

  22. La mode, c’est de se laver les cheveux. Le shampoing n’existe même pas depuis 100ans, à l’échelle de l’humanité, c’est rien. L’industrie a bien réussi à faire croire aux gens que les gens, avant, ils étaient dégueu, et qu’heureusement, aujourd’hui, on est propre, mais pour se convaincre du contraire, il suffit de regarder des photos de Sissi (limpératrice). Cheveux superbes, qu’elle lavait deux fois par an (sans shampoing industriel, ça n’existait pas).

    Peut être que maintenant que je ne me lave plus les cheveux aux shampoings industriels (ben oui, parce que je les lave, et pas avec du bicarbonate. Il y a des tonnes de trucs qu’on peut utiliser, à commencer par l’eau seule), ils sont sales. Mais ils ont l’air bien plus propres qu’avant, quand je les lavais aux shampoings-conseillés-par-ma-coiffeuse, et qu’ils avaient toujours l’air sale.

    Maintenant, ils sentent peu. Globalement comme la peau de mon avant-bras, je dirais, pas grand-chose. Quand je croise quelqu’un qui sent le shampoing, maintenant, ça me gêne. Je trouve que ce quelqu’un ne sent pas le propre, mais la coquette sale.

    Comme quoi, tout est affaire de goût.

  23. Bonjour,
    pour info, être au no poo ce n’est pas ne pas se laver les cheveux mais se les laver différemment, notamment sans utiliser de shampoing chimiques.
    Il y a confusion dans votre article de différentes techniques, à savoir :
    – Low poo : produits naturels avec transformation humaine, genre savon de Marseille, shampoing bio dilué avec de l’eau…,
    – no poo : produits naturels avec un pouvoir lavant, genre poudres telles que rhassoul, hennés, ou l’oeuf, le thé, mais il y en a tellement…,
    – Wo : water only, lavage à l’eau avec une technique eau chaude/eau froide:massage/acidité,
    – les soins naturels, huiles végétales, poudres, orties, avoine, et tant d’autres….
    – shampoing sec : maizena, différentes farines, argiles, cacao, cannelle…,
    – le « moins sans rien » : ne pas se laver les cheveux avec un no poo mais mais avec shampoing sec et wo permis, pendant un mois comme son nom l’indique,
    – la cure de sébum : ha oui là on ne se lave pas du tout les cheveux pendant une certaine période.
    Le brossage est aussi très important. Les huiles essentielles sont utilisées pour leurs vertus et pour leur odeur. Et tout cela permet d’espacer les lavages, d’avoir de beaux cheveux, sans odeur.
    Ce sont des pratiques différentes à adapter à ses cheveux et selon une routine personnelle. Bref, j’ai résumé (et sûrement fait des erreurs, je ne suis pas une spécialiste), mais ce sujet mérite d’être approfondi et tester avant d’être critiquer de la sorte.

  24. Juste pour dire en passant, deux, trois info supplémentaires (et vraies) sur le no poo :

    en bref, ça consiste en l’arrêt d’utilisation de shampoing qui sont composés de tensioactifs. Ca consiste également à utiliser pour le lavage (oui oui je dis bien pour le lavage, car les adeptes du no poo se lavent les cheveux, elles aussi !!!), des poudres lavantes, telles le rhassoul (argile), le shikakaï, le reetha…….

    Avant de dénigrer une méthode, il vaut mieux se renseigner, ça évite de passer pour ce que l’on n’aimera pas passer… à bon(ne) entendeur, salut 😉

    Sophie

  25. Le no poo, je suis en train de tester et je trouve que tu y vas un peu fort. Je suis d’accord sur le fait qu’il ne faut pas mettre n’importe quoi sur ses cheveux mais tu simplifies quand même… le no poo ne se limite pas au vinaigre, bicarbonate de soude et maïzena. Il comprend entre autres le rhassoul, le sidr, la farine de pois chiche, le gel d’aloe vera, etc. Il faut faire attention à plein de choses (notamment le ph de ce qu’on se met sur la tête) et être prêt à expérimenter parce que ce qui convient à une personne ne convient pas à une autre (forcément, on a pas tous les mêmes cheveux). Le gros problème de ton article, c’est que ne pas utiliser de shampooing ne signifie pas ne pas se laver les cheveux. Je t’invite à te renseigner un peu plus sur ce que tu critiques. Maintenant, je ne vois pas le no poo comme la chose que tout le monde doit absolument adopter à tout prix. Ça peut prendre du temps pour trouver ce qui convient à chacun et je comprends que beaucoup de gens préfèrent ne pas tenter l’expérience.
    En ce qui concerne l’odeur de mes cheveux, à part l’odeur du vinaigre quand je sors de la douche, ma moitié ne se plaint de rien et je lui demande souvent son avis. Les huiles essentielles utilisées avec parcimonie dans les préparations et des eaux florales bien choisies peuvent donner une très bonne odeur et pour les accros au parfum il y a toujours… le parfum.

  26. Bonjour !

    avant de critiquer et surtout de dire n’importe, quoi informez-vous !!!
    le no-poo ne consiste pas à être crado mais à petit à petit se défaire des produits chimiques des shampoings habituels qui abîment à la longue le cheveu et déséquilibre le cuir chevelu.
    Mais c’est sûr que c’est plus tendance de se bourrer d’additifs et de produits dégeu pour engraisser les multinationales qui n’en ont rien à foutre de vos cheveux et vous vendent du rêve !! vous avez raison: restez dans vos habitudes conformistes et non-intelligentes !!

  27. …Ca c’est un article qui dénote d’une ignorance dingue sur le système en question. On dirait un reportage TF1 qui nous fait tous passer pour des crados, alors que c’est loin d’être le cas.
    Déjà « no poo » c’est un abus de langage, c’est le fait de se laver les cheveux avec de l’AS, le vrai « no poo ».

    Et la vérité du « no poo » (que j’appellerai plutot « alternative naturelle », vu que c’est pas un « no poo » au sens ou les américaines l’entendent) c’est que le but n’est pas d’arrêter de se laver les cheveux.
    Ce stade en fait, consiste à arrêter le chimique, privilégier les poudres comme le shikakai/autres plantes chargées en saponines (farine de pois chiche+eau par exemple), les argiles (rhassoul/argile blanche/argile verte), ou encore des oeufs, ou le fameux -et bien merdouillant- bicarbonate de soude. En clair, des alternatives naturelles quoi, avec de temps a autres, un petit low poo, genre savon d’Alep…Mais si tu trouves une poudre qui te convient en général tu n’y reviens plus, ou alors juste en cas d’urgence, vu que la préparation de nos « potions » est souvent longue et nécessite un temps de pose…Pas facile a concilier quand tu dois aller bosser !

    On veut « détoxifier » nos cheveux, soit par principe écolo, soit, comme moi, parce que les sulfates et autres cochonneries dont tu retiens pas le nom te font des plaques affreuses et des cheveux qui graissent et cessent de pousser malgré tous les bons soins prodigués.

    Qu’on soit claires sur un point : Je ne suis pas plus sale qu’une autre personne, je lave mes cheveux une fois par semaine, et ils sentent l’ylang-ylang =P -et mon copain n’a pas les mains grasses ni puantes quand il passe la main dans ma tignasse ^^-
    (oui, parce que pour que le shampooing soit agréable, on fait appel à un truc merveilleux et odorant, qui ne s’appelle pas sébum mais…huiles essentielles, AHA ! Ca t’en bouche un coin hein? =P)

    Et pour la Maizena, il s’agit de l’autre alternative au talc, qu’on retrouve aussi dans certains shampooings secs, sous le nom « fécule de mais » (tiens, chez Lush, ils le font a base de fécule, dingue non? Pas de talc!)…Que j’utilise pas parce que sur mes cheveux très très foncés, ca clignote a 15 bornes « elle a fait un shampooing sec AHHHH REGARDEZ !! ».

    Celles dont tu parles, deux options : Soit elles sont en train de passer à ce qu’on appelle un « water only » (donc pour les non anglophones, un « flotte et rien d’autre » et encore une fois toutes celles qui font des trucs alternatifs n’ont pas ce but, moi la première ! ), et dans ce cas, je te jure qu’a force, les cheveux ne sont plus du tout poisseux, ni grattouillant, car le cuir chevelu se régule de lui même. Ca prend du temps, ouaip, c’est vrai. Mais c’est un peu comme la peau quoi, arrête de l’agresser avec du Biactol quand elle et acnéique, fais des massages à l’huile d’olive à la place et tu verras qu’elle arrêtera de faire des conneries d’elle même !

    …Ou des fois elles sont crades. Ca arrive aussi. Mais pitié, nous mets pas tous dans le même panier. C’est pas parce qu’on ne fait pas comme toute la masse qu’on est forcément des gens sales ou des rescapés de mai 68 =P

    Allez, sur ce une excellente continuation, j’passerai te lire de temps à autres, parce que j’me suis quand même marrée !

  28. Alors, étant adepte du no poo, je me sens un peu insultée par ton article. Je vais clarifier 2/3 trucs.
    Déjà no poo c’est comme tu l’as dit ne pas se laver les cheveux avec des produits chimiques, parce que oui c’est mauvais pour la santé, les silicones englobent ton cheveu, l’étouffent et ton cheveu meurt pendant que le silicone brille, donnant l’illusion d’un cheveu sain et en bonne santé. C’est aussi mauvais pour la planète, on s’en doute.

    Sinon, les adeptes du no poo se lavent les cheveux, avec toute sortes de produits naturels et bruts (de l’argile, du rhassoul, du bicarbonate de soude, des farines, des oeufs.. la liste est longue)
    Ca permet d’espacer les shampoings, et si jamais tu es pressé ou que ton dernier no poo a raté, tu as la solution du shampojg sec (le même que Garnier vend, les cochonneries en moins) donc : la maizena (additionnée de cacao si tu es brune) de l’argile (rouge pour ma part) des sprays « mouillés » qui marchent aussi, de la poudre d’ortie. Bref, tout dépend de ce que tu veux, ce que ton cuir chevelu aime et supporte.
    Enfin, le vinaigre de cidre : On s’en sert en dernière eau de rinçage, on peut aussi se servir de thé (noir, vert, blanc), d’infusions de plantes (romarin, laurier, camomille comme tu préfère) de citron. Bref on a le choix. 🙂

    Ensuite, ce dont tu parles, ces « crades » qui ne se lavent plus jamais les cheveux, c’est faux, elles se les lavent a l’eau, parce qu’au bout d’un moment ton cuir chevelu régule son sébum, il en produit plus des masses puisqu’il n’est plus agressé par un pouvoir trop lavant (ce que font les shampoings)
    Donc ton cuir chevelu est respecté et produit ce qu’il faut comme sébum, qui protège l’ensemble des cheveux quand tu te brosse les cheveux.
    De base les cheveux et le cuir chevelu ne sentent pas mauvais et un cuir chevelu sain , l’eau lui suffit. On en est à la phase du water only (oui encore un truc de bilingue : Juste avec de l’eau)
    J’en suis pas encore là parce que ça demande du temps. Il faut désintoxiquer tes cheveux de toutes les cochonneries qu’il subit depuis 20/30/40 ans.

    Mon but n’est pas de convaincre les gens d’y adhérer, juste de rétablir certaines verités.

    Quand à l’effet de mode, je suis d’accord c’est débile et de toute façon ça ne tient pas. Les gens essaie pour voir, et cest bien, mais si tu le fait pour suivre machin ou pour faire comme tout le monde, tu te lasse vite et tu arrête a la première difficulté. Si tu le fait c’est par conviction personnelle, parce que c’est toi qui l’a décidé. Comme pour toute grande décision importante qui impacte ta vie et ton hygiène de vie. La mode est au végétarisme et c’est pareil, tu peux le faire que par conviction. C’est pas mon cas non plus. 🙂

  29. Adepte du No-poo depuis 4 mois.. Je me lave les cheveux, comme toutes les personnes qui suivent cette « tendance »! Mais je les lave avec des produits naturels (rhassoul, shikakai, sidr, oeufs, etc) qui ne font pas regraisser mes cheveux au bout de 48h comme les shampoings du commerce habituels que j’utilisais avant.
    Ma vie capillaire avant: un shampoing un jour sur deux, avec des racines ultra grasses à la fin du deuxième jour.

    Ma vie capillaire maintenant: un « shampoing » aux poudres naturelles tous les 12 jours environ, avec un « shampoing sec » entre deux ( à la maïzena+canelle sur mes cheveux bouclés bruns, qui ne laisse pas la moindre trace blanche, et me laisse les cheveux d’une douceur jamais connue auparavant avec un volume inégalé à l’époque des shampoings chimiques.)

    A l’époque: bouteille de shampoing à 4euros, après shampoing à 3 euros pour deux mois, maintenant un sachet de rhassoul à 5 euros qui dure plus de 4 mois…. et en plus, comme tu le dis, c’est eco friendly!
    … eh ben du coup, j’ai testé, et j’ai sacrément approuvé!

  30. Le no-poo lave très bien. Mes cheveux sont très propres merci. Un lavage par semaine suffit amplement. Pour le coup je cite le cours de médecine de ma mère.
    Le no-poo ou low-poo, c’est meilleur pour la planète, pour la santé (il y a des produits cancérigènes, allergènes ou qui diminuent la fertilité, dans les shampoings), pour le portefeuille et pour la qualité du cheveux. C’est bien moins agressif qu’un shampoing du commerce. Et non il n’y a pas que les sulfates et le silicone qui sont mauvais mais des tonnes d’autres ingrédients.

    Ensuite il existe d’autres techniques que le bicarbonate de soude. Les poudres indiennes qui font très bien le job. Beaucoup d’Indiens les utilisent. 8 mois que je me lave les cheveux avec et j’en suis très satisfaite.

    Un shampoing bio > 10/15€
    Une poudre > 3,50€
    => le choix est vite fait

    Au lieu de tourner au ridicule ce que tu ne comprends pas essaye au moins. Facile de critiquer sans savoir.

  31. Je vois ici l’article de quelqu’un qui n’a pas bien bossé sur son sujet ou alors qui avait simplement prit le parti de casser le concept (histoire de buzzer ? ) sans se poser plus de questions. Ce qui est sûr c’est que le sujet n’est pas approfondi.
    J’aimerai donc rétablir quelques vérités : no poo, ça veut dire comme tu le signale justement, PAS DE SHAMPOING, en aucun cas pas de lavage ! Le but n’est absolument pas de se retrouver avec le cheveux gras et qui sent mauvais, mais bien de les avoir propres, autrement. Et on peut se laver les cheveux avec énormément de choses (savon, poudre de plantes, œuf, aloès vera… et j’en passe). Le no poo c’est une philosophie écologique minimaliste. Rendre aux cheveux leur vraie et belle nature, masquée par des années de produits chimiques. Alors il y a peut être un effet de tendance, dans le sens ou c’est nouveau et ou ça fait échos chez beaucoup de personnes, mais en aucun cas le but est d’en faire un standard, bien au contraire. C’est apprendre à connaître ses cheveux et différentes manières de les soigner, les expérimenter afin de réaliser ce qui est le mieux pour soi, en fonction du type de cheveux, du mode de vie, de l’environnement… Bref, il n’y a pas de démarche type, c’est finalement plus libre et personnel. Cela n’a rien à voir avec la standardisation du soin classique ou là il y a clairement un effet de moutonisation. On nous impose le classique shampoing, aps, soin, serum comme unique solution et en plus, comme si on était pas capable de prendre soin de soi toute seule, il faut absolument l’avis de la sacro-sainte coiffeuse ! Je ne remets en aucun cas les compétences des coiffeurs en questions, mais il faudrait tout de même voir à respecter la liberté de chacun.
    Tu cite dans ton article nombre de personnes ayant abandonné le no poo, si l’on peut concevoir que cela ne convienne pas à tout le monde, peut être peut on également penser que si certaines personnes continuent c’est par confort. Et non uniquement pour suivre un mouvement ! A titre d’expérience personnelle, j’ai passé des années à essayer de gérer des cheveux indomptables, tout simplement parce qu’ils étaient trop sensibles aux shampoings qui les décapaient et les asséchaient même les bio, les doux, même la crème lavante de Christophe Robin. Depuis le no poo je suis ravie d’avoir enfin trouvé le moyen de laver mes cheveux sans les décaper. Pour une tignasse sèche, bouclée et rebelle, c’est du bonheur !

    Pour finir deux dernières précisions : le shampoing sec, pour les brunes, ça se fit avec de la poudre de cacao et certainement pas avec de la maïzena ! Et oui la maïzena est efficace et n’a rien de sale. Et où est le problème avec le fait de mettre des choses comestibles dans ses cheveux ? Tu critique cela lors que tu es la première à vanter les mérites des soins maison, ce n’est pas cohérent. Tout le monde connait les bienfaits des huiles, œuf, avocat… la liste est très longue. Et ce sont précisément ces ingrédients là que l’ont retrouve en tant qu’argument de vente marketing sur les packaging des shampoings industriels, malgré la très faible concentration dans le produit fini.

  32. J’ai une étrange fascination pour les gens qui arrivent à être péremptoires sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas, la plupart du temps faute de s’être documentés.
    Merci donc pour ce moment de contemplation perplexe de la nature humaine (enfin, de la nature de certains humains).
    A présent que la lecture de ton article m’a totalement lessivée (et pas au bicarbonate de soude), je n’ai la force que de te poser une seule question :
    Où as-tu vu que les adeptes du no-poo ne se lavent pas les cheveux?
    Et puis non, j’ai un sursaut d’énergie! Je suis au no poo depuis avril, et mes cheveux sont toujours propres. Ils sentent bon, pas le sébum, le cheveu. Ou les huiles essentielles, selon l’humeur, Ou le savon d’Alep, parce que je n’ai pas toujours le temps de faire un mélange de poudres.
    Je suis sur un groupe Facebook consacré à cette PRATIQUE (et non à cette tendance), et toutes les personnes y participant semblent très propres, et même plus, je crois n’avoir jamais vu des gens prendre autant soin de leur chevelure. Et sur la base des photos postées, ça a l’air de plutôt bien leur réussir.
    Donc voilà, apparemment, tu es suivie par un certain nombre de personnes. Un grand nombre de « followers » implique de grandes responsabilités, et ne pas faire passer ton opinion peu éclairée sur un sujet pour des faits en est une.
    Bonne suite à toi, et si tu changes d’avis sur l’idée d’une période d’essai, il y a sûrement des personnes expérimentées qui se feront un plaisir de te guider.

  33. Waouh !!!
    Et tu te documente pour écrire toutes ses âneries ?
    No poo = « No shampoo » et non « non lavage ».
    Je suis au no poo depuis 1 an et demi. Je ne reviendrais pas en arrière. Documente toi sur la pratique avant de balancer tes balivernes.
    Je me lave les cheveux toutes les semaines
    J’ai les cheveux brillants
    J’ai les cheveux qui sentent bon les eaux florales que j’utilise pour hydrater mes boucles
    j’ai enfin retrouver une masse de cheveux
    Je ne perd plus mes cheveux par poignées
    Je n’ai pas du tout les cheveux gras.
    Personne dans mon entourage ne soupçonne ma nouvelle routine. On me dit justement que « tiens ! je prend plus soin de mes cheveux ».

    Ce n’est pas parce que d’autres font différemment de toi que c’est mieux ou moins bien.

  34. Si moindre doute j’avais sur le no poo, je pense que ton article m’aurait convaincue d’essayer. Donc merci pour ton acharnement 🙂
    Et sinon, tu peux aussi essayer de faire un buzz dans le genre « Une douche sans savon.. nan mais n’y penses même pas ! ». Mais fais gaffe tu risques encore de faire des adeptes 😉

  35. Bref… Encore une qui pense que le concept du no-poo c’est arrêter de se laver les cheveux. Outch. Bon en même temps, tu cites du Nabilla, et tu prend le ton vulgos dédaigneux tendance blog mi ado mi femme-enfant. Je vais pas t’expliquer ce qu’est le no poo, y a tout ce qu’il faut sur internet pour te cultiver. Simplement te dire que no poo = arrêt de shampoing conventionnel. Et que le cliché du bicarbonate, et du vinaigre et de l’oeuf etc reste un cliché, même si le vinaigre de cidre est présent dans pas mal de shampoing industriel et oui. Voilà. Donc tu n’as pas compris, le no poo ce n’est pas tout ce négatif que tu décris.

  36. D’après toi, pourquoi les coiffeurs vont-ils chercher leurs meilleurs extensions de cheveux du côté de l’Asie et plus précisément de l’Inde….? En grande partie parce qu’ils n’ont pas été agressés par des produits chimiques comme nous. CQFD

  37. C’est bien dommage de faire un article en se basant sur les « je connais quelqu’un qui m’a dit » (tiens ça me rappelle quelque-chose…), le principe du no-poo ne te convient pas? Bien, c’est ton choix, chacun fait ce qu’il veut avec sa tignasse, mais qu’est-ce que c’est que cette façon de descendre le no-poo en flèche?
    Les coiffeuses disent de ne pas le faire? Ça me paraît plutôt logique d’une part, elles ne vont pas encourager une chose qui leur fera perdre de l’argent, d’autre part, effectivement je pense qu’elles manquent réellement de formation sur le sujet, combien en ai-je entendu dire que le henné, même 100% naturel, brûlait les cheveux? Ou encore que sans silicones le cheveux n’est pas lavé?
    Mais ne faisons pas de généralité car en fait tu ne parles pas « des » coiffeuses, mais seulement de deux coiffeuses que tu connais, et j’ai aussi une amie coiffeuse qui, bien qu’elle ait été très sceptique quand je lui en ai parlé, a finalement été tout à fait conquise par le lavage avec les poudres indiennes!

    Je trouve d’ailleurs bien dommage que tu ne parles pas des poudres indiennes dans ton article, peut-être te manque t’il un certain nombre d’information afin d’écrire objectivement sur le no-poo car les ingrédients que tu cites sont loin d’être les éléments principaux, j’irais bien plus loin dans mon explication, mais je crois que d’autres l’ont déjà fait en commentaire.

    Tu reproches au no-poo d’être une tendance, comment définis-tu une tendance? Penses tu réellement que les filles qui passons à ce mode de vie le faisons « parce-que c’est la mode » ou parce que cela correspond à notre état d’esprit, notre façon de vivre, que nous sommes convaincues que c’est plus efficace et meilleur que n’importe quel produit chimique, et qu’en plus c’est en accord avec nos principes?

    Bref, je trouves que ton article manque sérieusement d’investigation, on dirait que tu t’es contentée de taper « no-poo » sur google, de lire les 3 premiers articles en résultats, et d’en parler à 2-3 personnes de ton entourage dont tu prends l’avis, tout comme le tien, comme vérité ultime.

    Dommage dommage, car on peux ne pas adhérer à une pratique et pour autant la respecter, et respecter les personnes qui y adhèrent, et surtout, si tu veux parler d’une chose de façon publique comme c’est le cas ici, la moindre des choses est de te renseigner correctement avant, ça s’appelle respecter ses lecteurs.

  38. « Tendance No poo, arrête tout de suite » ou « Comment rédiger un article mal écrit sur un sujet qu’on ne connaît absolument pas ».
    C’est ridicule à quel point on sent la rage de la meuf prise au dépourvu, gênée dans ses convictions sans même qu’elle sache pourquoi.
    T’as essayé ? Non. Alors ta gueule.

  39. Je t’arrête tout de suite. Tu te moques de la mode mais tu fais un article « tendance » pour avoir des personnes qui te lisent. Heu… Okay. Je commenterais même pas.
    Et le No-Poo ce n’est pas ne pas se laver les cheveux. Tu as juste une période d’acclimatation où tu te désintoxique le cuir chevelu donc tu te laves pas les cheveux pendant une semaine. Et après commence le vrai no-poo. Et comme tu le précises No-Poo = Pas de shampoing. Ce qui ne veut pas dire de ne pas laver ses cheveux…
    Ca fait 6mois que je suis au No-Poo (pas du tout pour une question de mode mais pour retrouver du volume) et je me lave les cheveux avec des produits complètement naturels. Voilà. Et mes cheveux ne sentent pas la friture ou le poisson crevée et il y a pas de reste de SpiderMan dedans.
    Mais il y a de très bons articles et vidéos sur youtube qui expliqueront les choses beaucoup mieux que moi.
    Tu as peut-être pas fait de recherches ou es tombée sur de mauvaises infos mais cherche mieux la prochaine fois que tu t’attaques à un article…

  40. Ah ben la ca sent l’ado de 15 ans qui n’a pas gfand chose dans la tête. Ben vi, parce que avant de juger bêtement, ben on se renseigne. No poo, plus de shampoing degueu du commerce (ou pire celui de ta coifeuse qui doit bien rire de toi!). C’est juste qu’on se lave les cheveux autrement, et pour moi ni bicarbonate ni vinaigre, mais de superbes pourdres lavantes auxquelles j’ajoute si je le veux des fragrances qui sentent bien meilleures que ceeque tu te tartines sur la tignasse! Enfin bref, demoiselle, quand tu veux tu viens mettre ton nez dans mes cheveux, ensuite tu t’excuseras platement, puisque tu constateras que non je ne sens pas mauvais, et qu’en plus il n’ y a pas trace de gras, et ce, sans utilisation de shampoing sec 🙂 Vouloir tenir un blog c’est bien, mais si c’est pour y écrire des articles sur un sujet dont tu ignores tout, tj devrais peut etre t’abstenir!

  41. Critiquer sans connaître, la nouvelle tendance.
    Ce qui me rassure c’est de voir bon nombre de commentaires qui expriment ma pensée.
    La prochaine fois essaie de te renseigner un peu sur le sujet avant d’écrire un article qui fera bondir les adeptes du no Poo, surtout quand on a pas testé ledit sujet..

  42. Bonjour. Je suis blogueuse et mon expérience de blogueuse m’a appris qu’il fallait mieux éviter de parler d’un sujet dont ont ignore TOUT. En l’occurrence toi et le no poo.

    Je suis ancienne coiffeuse et voilà 6 mois que je suis passée au no poo et mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux et aussi propre. Ils sentent très bons et j’ai des compliments (de personnes qui ignore que je suis au no poo) à chaque fois que je sors « t’es cheveux sont vraiment magnifique! C’est quoi ton secret? », quand je leur parle du no poo leur premier réflexe est de sentir et toucher mes cheveux et ils sont tous sur le cul et tous mes demandent des renseignements car ça les intéresse vraiment, des compliments que je n’avais jamais eu il y a encore 6 mois. Je me lave les cheveux une fois par semaine avec des oeufs, du vinaigre, du citron et de la cannelle et le reste du temps c’est beaucoup de brossage. Ma brosse ressort propre à chaque fois, alors qu’avant, quand j’utilisais du shampoing industriel ou professionnel la brosse (en poiles de sanglier) avait un dépôt blanc et gras.

    Mes deux petites filles qui sont elles au water only, c’est à dire lavage à l’eau seulement ont des cheveux plus que magnifiques. Pour elles aussi j’ai des compliments H24 et quand j’explique aux gens ils n’en reviennent pas et pareil premier réflexe c’est de sentir leur cheveux et il voient bien qu’il n’y a aucune odeurs. Je leur lave les cheveux à l’eau 1 fois par mois ou mois et demi, l’été j’augmente un peu plus et le reste du temps c’est que du brossage.

    Tu sais entre me mettre de la graisse de porc sur les cheveux (l’un des composant des shampoing non vegan) et en plus bourré de produits chimiques, mon choix a été vite fait et pour rien au monde je ne reviendrais aux shampoings qui sont juste fait pour créer une dépendance.

    Avant d’être au no poo je devais me laver les cheveux tout les jours car des le lendemain ils étaient gras, j’avais les pointes complètement bousillé, je pleurais presque tout les jours devant mon miroir car ils étaient horrible, je pouvais rien en faire, j’avais juste envie de te couper. Maintenant je revis et mes cheveux je les kiffes et les gens autour de moi (inconnu ou non) aussi.

    Je te conseil si vraiment tu veux écrire un article la dessus, de tester avant d’en parler. Et de tester correctement en te renseignant vraiment sur les techniques utilisées. A bon entendeur!

  43. Salut
    Il faudrait juste que tu voies la vrai definition du no poo
    : ARRÊTER LES PRODUITS CHIMIQUE ( qui détruisent les cheveux )
    ON SE LAVE LES CHEVEUX (les poudres avec de la saponines une matière qui lave 😉 comme le shikakai, le sidr. .. )
    LES PERSONNES ÉTANT AU NO POO ONT LES CHEVEUX PROPRE PUISQU ILS SONT LAVES ( tu dois confondre avec la cure de sébum ou la le but est d attendre 1 moi sans se laver les cheveux pour pouvoir espacer les shampoings ( sans silicones et matières nocives pour la santé )
    Bonne journée et revoit ton sujet avant de faire un coup de gueule

  44. J’ai l’impression que tu ne t’es pas vraiment renseignée sur le no poo avant d’écrire ton article. Pour débuter le « no poo », il y a une phase de cure de sébum pendant laquelle tu ne te laves plus les cheveux avec du shampooing mais il existe toutes sortes de techniques dont le bicarbonates et le vinaigre de cidre pour « alléger la chevelure ». En effet cette phase de cure de sébum est un peu désagréable puisque les cheveux ne sont pas encore habitués à cet excès de sébum (puisqu’on a l’habitude de récurer sa tête avec toutes sortes de produits). Mais si tu lisais les témoignages de filles qui ont testé le no poo, elles sont absolument ravies du résultat. Donc le petit (ou gros, selon le dégré de dégoût pour le no poo) effort demandé est récompensé par une jolie crinière par la suite. Après cette phase de cure de sébum, tu peux vraiment espacer les « lavages » (puisqu’il ne s’agira plus de réel lavage – adieu shampooing) et garder tes cheveux propres et les laver toutes les semaines avec les différentes techniques (rassoul, vinaigre ou maïzena pour faire office de shampooing sec).
    C’est assez intéressant de lire ton article mais dommage le ton que tu utilises qui fait très « moralisateur » alors en effet, renseigne-toi plus en profondeur avant d’écrire un article dont tu ne maîtrises pas vraiment le sujet.

  45. Comme beaucoup d’autres commentaires, je n’aime ni le ton de l’article, ni le fait que l’auteur donne son avis sans tester…

    Il n’y a pas que des bonnes choses dans le no-poo certes et cela demande du temps, des recherches et des tests. Mais les résultats sont là pour beaucoup d’entre nous ! Cheveux plus beaux, plus épais, plus faciles à coiffer, moins de noeuds… bref, des expériences plutôt positives !

    Et dans tous les cas, je n’ai jamais rencontré de vraiment bons coiffeurs en ce qui concerne les conseils d’entretien des cheveux (sur les coupes et brushing c’est déjà plus courant) !

    Et étant dans une démarche ecolo-zéro déchets, ce n’est absolument pas une histoire de mode !!!! Mais une véritable recherche d’un mode de vie plus sain, plus simple et plus ecolo.

  46. Pour moi le No Poo c’est substituer le shampooing par autre chose!!! des poudres ayurvédiques indiennes lavantes ou du rhassoul! voilà, que du naturel! avec huiles essentielles pour parfumer, j’ai jamais eu de si beaux cheveux… je me lave les cheveux 2 à 3 fois par semaine! et la maizena fonctionne très bien pour moi j’ai pourtant les cheveux très foncés… ah oui j’ai déjà arrêté de me laver les cheveux pendant une bonne semaine et mes cheveux gras ne sentent absolument rien… l’odeur des huiles essentielles reste longtemps.. bref je trouve ton article pas suffisamment nuancé. Les adeptes du No Poo sont loin d’être des crados. On cherche pas à pas se laver les cheveux, on cherche a remplacer les shampoing de merde qui nous donnent l’illusion d’avoir de beaux cheveux… et arrêter 30 jours de se mlaver les cheveux ça s’appelle une cure de sebum.. tu fais ça genre 1 fois par an. Je l’ai pas encore fait mais j’y pense. Le sebum c’est le meilleur produit de soin pour les cheveux! pour une pro tu devrais au moins savoir ça!

  47. J’ai lu ton article en diagonale. Je te sens un brin sceptique 😉
    Bref j’étais pareil. Je pense que l’esprit du no poo c’est pas de se badigeonner de vinaigre ni de maizena, mais d’espacer de plus en plus les shampoings jusqu’à permettre à son cuir chevelu de réguler sa production de sébum tout seul comme un grand. L’idée est de ne rien mettre. J’ai commencé il y a quelques mois. Mon seul outil est une vieille brosse en plastique que j’ai depuis des années (et rien d’autre) et tout va bien. Mes cheveux n’ont jamais été aussi cool et ils ne sentent rien, les gens me félicitent et me demandent quel est mon coiffeur (et quand je leur dis, ça fout un petit froid…). Attention, je précise : ils sont PROPRES. La brosse ramasse le sébum, et tout et tout. Et je la nettoie régulièrement.
    Actuellement je me lave les cheveux quand j’en ressens le besoin (tous les mois ou tous les 2 mois). En général parce qu’ils ont besoin d’un petit soin. Une petite nuit à l’huile de coco, et un shampoing solide fait maison pas agressif, qui mousse bien et sens les agrumes. Et c’est reparti. Les avantages ne sont pas dans le gain de temps (je me brosse les cheveux 2-3minutes/jour), ni dans le côté rebelle. Mais plutôt dans le plaisir de prendre soin de soi autrement, et surtout d’alléger sa trousse de toilette quand on part en voyage. Sans côté le petit plus écologique (moins d’emballages notamment…)

    Essaye patiemment et fais toi ton propre avis. Tu as raison, personne n’a besoin d’un gourou (que ca soit une bloggeuse mode ou l’industrie de la pub)

    • J’ai laissé tous les commentaires, même les plus négatifs et c’est le seul qui m’ait donné envie d’essayer. Merci Lilly Retro, pour la pertinence de ton intervention 🙂

  48. Je n’ai pas fait la cure d’un mois sans lavage. Franchement, ça me disait pas.

    Par contre j’étais du genre à utiliser des shampoings et minimum 1 fois par jour car j’ai les cheveux très gras. C’est une horreur. Si je ne me lavais pas les cheveux une fois par jour, c’était moche…

    J’ai pris mon courage à deux mains, je suis restée un peu plus à la maison et j’ai testé cette tendance. Je ne me suis pas lavé les cheveux pendant une semaine et après je suis passée aux poudres de plantes lavantes et à l’argile.

    Il n’y a pas seulement que le bicarbonate.

    Je mélange du rhassoul et/ou du shikakai (une sorte de savon très doux) et de l’eau de fleur + éventuellement une ou deux gouttes d’huile essentielle.
    + éventuellement un rinçage au vinaigre de cidre.
    + masque au hénné une fois par mois.

    Et franchement ça a changé ma vie. Je ne me lave les cheveux aujourd’hui qu’une à deux fois par semaine. Et je sens très bon.
    Et surtout mes cheveux ont vraiment plus de volume et sont beaux plus longtemps.
    Ma coiffeuse me dit « Oh, tu as de très beaux cheveux ! »

    Pour la maïzena, je ne sais pas.
    Pour moi, je ne le sens pas…mais je pense qu’il ne faut pas juger. Je n’exclus pas de le tester pour me laver les cheveux encore moins.

    Je pense que se laver une fois par semaine la tête c’est très suffisant pour avoir une hygiène correcte. A condition de laver un peu sa brosse.

    Pas de jugements, s’il vous plait.

  49. Pourquoi t es aussi venere contre des personnes qui veulent tester autre chose de ce que conseille l’Oreal. Respecte un peu au mieu de les traiter de crado. Moi je trouve ça bien. J ai des problemes de cuir chevelu et les shampoing ne font que aggraver. J ai pas testé le « no-poo » mais je sais que pendant une periode je me lavais les cheveux 1 fois par semaine et tout le monde me disait que j avais des beaux cheveux et qu elles elles etaient obligées de les laver tous les jours….t as la critiques facile. J ai pas trop aimé.

  50. Le no poo m à permis de ne plus avoir de Psoriasis et a arrêté également les pelades…les cheveux n ont jamais été aussi beaux pour si peu cher et si peu de temps
    désolée ce n’est pas une question de mode lol, après avoir tenté x dermato et demandé plusieurs conseils a plusieurs coiffeurs…le no moi a été la meilleure des réponses
    le dédain ressenti dans cet article me confirme que vous n êtes absolument pas partiale et certainement sous influence….

  51. Bonjour,
    je cherchais une recette de poudre amla, shikakai et rhassoul et je tombe sur ton article.
    Les filles, je crois qu’elle a compris, j’ai lu les commentaires et franchement, ça me fait mal pour elle, ne tirez pas sur les ambulances, c’est beaucoup d’acharnement, et justement ça risque de la braquer.
    En fait, les poudres dont on te parle sont lavantes. Et ça lave vachement bien!
    Tu peux acheter de la poudre de shikakai pour commencer, tu te fais un masque à huile , de la ricin, ou sésame ou coco, que tu laisses 30 minutes. Ensuite, tu prends ta poudre, tu mets de l’eau chaude , tu délaies et tu t’en sers comme d’un shampoing et tu verras comme ils sont beaux!
    Bisous 😉

  52. Je trouve le ton de ton article assez… Radical. C’est dommage! Ce que tu dis pour les shampoings « classiques » est tout aussi valable pour les produits utilisés en no poo: si Ca ne fonctionne pas, c’est que tu n’as pas trouvé ce qui te convient!
    Certaines personnes utilisent véritablement leur frigo sur leurs cheveux (compote, œuf, etc.). Pour ma part, ça ne me tente pas plus que ça. Je suis plutôt minimaliste. Mais après avoir passé des années dans la peau de cette ado de 15 ans dégoulinante de sébum (même bien après mes 15 ans 😕), je suis maintenant conquise par le No Poo!
    Tu sais, au fond, l’idée n’est pas de faire n’importe quoi ou d’être sale, l’idée c’est de respecter ses cheveux. En leur faisant du bien. Ca fait peur tout ce qu’on peut lire, surtout sur le net, quand on a pas encore essayé. Mais au final, c’est plutôt simple pour des résultats super.
    J’en suis à un lavage par semaine, et les cheveux sont à peine sales (esthétiquement ça fait vraiment la blague), en démarrant d’un shampoing tous les 2 jours, avec graisse a frite le 2 eme jour !
    Vraiment, tu devrais essayer ne fusse qu’une chose, pour voir un peu. Par exemple un lavage aux poudres (le rhassoul c’est ce que je préfère). Je suis CERTAINE que tu serais bluffée.
    J’ai hâte de lire ton prochain article sur le sujet, oú j’en suis sûre tu auras changé d’avis !

  53. J’ai beau avoir cherché sur le net, je crois que je suis l’une des rares à avoir fait la cure pendant 1 mois sans obtenir de résultat. J’ai les cheveux fins et gras de base. Je me les lavais tous les jours au shampoing bio. J’ai espacé les shampoings puis ai fait la cure pendant 1 mois. Délivrance totale quand j’ai enfin pu laver mes cheveux, mais grosse déception quand j’ai vu que la cure n’avait eu strictement aucun effet : cheveux aussi gras qu’avant, aucun volume supplémentaire, cheveux n’ayant pas poussé plus rapidement…
    Le seul point positif de l’expérience : j’ai fait des économies de shampoing !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *