5 raisons de détester la St Valentin ou pourquoi la Saint Valentin ça craint

5 raisons de détester la Saint Valentin  - Keep calm c'est la Saint Valentin - UneOuais, c’est bientôt la fête des Amoureux. Du rose, des cœurs, des papillons et tout, et tout…Y’a des gens avec qui ça fonctionne. Ils ne marchent plus, ils volent. Ils ont des étincelles dans leurs petits yeux et un sourire béat collé sur le visage. Avec toi, ça ne prend pas. Toi, tu soupires quand tu vois des cœurs, t’affiches une moue perplexe quand ta collègue te raconte ce qu’elle va faire pour sa soirée de Saint Valentin et t’as de vilaines coliques quand on te demande ce que t’as prévu de spécial. On te prend pour un extraterrestre mais je vais tenter d’énumérer 5 raisons de détester la St Valentin ou pourquoi cette soirée craint. Célibataire or not, c’est pas la question : c’est pas ton délire, c’est tout.

Raison n° 1 : T’es célibataire

Bah ouais, à moins que tu te kiffes tellement que tu le fêtes avec toi-même, c’est le moment de l’année où on te fout un peu ton célibat en plein dans ta face. Okay, je sais que toi, « c’est un choix et que c’est ta façon à toi d’être pleinement libre comme l’air mais »…avoue que de ne jamais trouver personne à la maison quand tu rentres, parfois, ça te rend un peu tristoune sur les bords quand même. Le 14 février, tu sais d’avance que tes potes seront en mode canard activé et donc, que tu vas devoir te taper les Experts Miami en solo, comme une victime. Et si tu es une fille, ajoute 3 kilos dans chaque cuisse et une soirée « Love Actually » où tu verseras une larmouchette en regardant ton chat. Bref, la Saint Valentin, ça craint.

Raison n°2 : Ta moitié n’est pas réceptive

Un Amoureux ou une Amoureuse, c’est pas le souci, tu as. Il vous aime, elle vous aime, vous vous aimez, nous nous aimons, on a compris. Le hic, c’est que Chéri/e, la Saint Valentin, ça ne le regarde pas. Lui parler de cette fête, c’est un peu comme lui parler de Meryta pastoralis la nouvelle plante découverte sur les Iles Marquises. Vous vous rendez compte que je suis partie chercher l’info rien que pour vous, même si vous vous en foutez royalement. Bah pour Chouchou, c’est pareil : la Saint Valentin, il/elle s’en tamponne le coquillard. Du coup, toi, t’as ton petit cœur qui saigne. Toi, t’en arrives à être jalouse de ta collègue Martine, 54 ans, quand elle te dit que chaque année son René lui offre des roses le 14 février. Résultat ? Chaque Saint Valentin, tu as espoir et quand tu le vois rentrer et te demander : « qu’est ce qu’on mange ce soir ? » Tu sais que c’est mort, pas de miracle pour cette année. Là, 2 options s’offrent à toi :

Option 1, c’est parti pour une embrouille dans laquelle tu vas déplorer son manque d’attention. Tu vas lui dire que ce n’est pas la valeur du cadeau qui compte mais le fait de penser à l’autre qui t’importe. Si tu es une vraie fille, tu vas même partir dans un délire comme quoi tu as l’impression de ne plus avoir de valeur à ses yeux surtout en ce jour des Amoureux et sortir une phrase du genre « tu ne m’aimes plus comme avant […] ». Vous remarquerez les crochets qui signifient qu’en vérité j’ai coupé le texte, parce que tu vas dire BEAUCOUP plus de choses que ça. Lui ne comprend pas. Je dis lui parce qu’en toute franchise, c’est plus un délire de mec de se taper de la Saint Valentin, hein. Il vous regarde avec des yeux de poisson mort et vous sort l’argument en béton armé : « Mais tout ça, c’est des conneries marketing pour que toutes les nanas réagissent comme toi ! J’ai pas besoin de cette fête de merde pour te faire un cadeau, ça va oh ! » Ouais, sauf que, concrètement, à part pour ton anniversaire ou Noël, t’as jamais vu l’ombre d’une épine de rose. Merci Chéri, je vais me coucher.

Option 2, c’est parti pour une déprime. Tu le regardes rentrer comme d’hab, faire sa vie dans la baraque comme d’hab et là, c’est toi qui le regardes avec des yeux de poisson mort. T’es aussi muette que Bernardo dans Zorro. Tu prends ton PC et passe la même soirée que la célibataire. « Love Actually », chocolat, 3 kilos par cuisse et larmouchette en regardant Chéri se coucher tranquille sans se poser de questions. C’est le moment que tu choisis pour saisir l’option 1…

5 raisons de détester la Saint Valentin - cadeau saint valentin - 3

Raison n°3 : ses cadeaux sont merdiques

Toi, la Saint Valentin te fait peur. On a l’impression que ton mec (désolée les mecs…) essaye de te faire passer des messages subliminaux : aspirateur, masque anti-boutonsdelespace, pilules amincissantes M6 Boutique, le Kama Sutra pour les Nuls… Tu ne te sens jamais aussi moisie que ce fameux 14 ! Chaque année, tu te sens plus grosse, plus moche, plus boutonneuse ou Desperate Housewife. D’ailleurs, à l’approche de cette fiesta, tu as des boutons, tu transpires la nuit en imaginant avec effroi ce qu’il risque de te faire cette année. Des Mariachis au bureau ? Un voyage en cure détox à la betterave dans le fin fond de la Creuse ? Et le pire, c’est que pendant qu’il se félicite de sa trouvaille originale, toi tu es obligée de lui sourire alors que tout ce dont tu rêves, c’est juste d’un dîner aux chandelles ou d’une seule et unique fleur ou d’une box duo, n’importe laquelle. Mais merci Chéri, je vais me coucher. La Saint Valentin, ça craint.

Raison n°4 : Tu te tapes chaque année la même soirée

Tu n’attends qu’une chose c’est que Monsieur te surprenne et chaque année, il fait le mec « Je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien ». Tu es toute excitée, tu sautilles de partout et tu t’attends à un truc complètement foufou. Tu sais où tu termines ? Ouais, tu vas l’avoir ton resto. Bah tu finis au Buffalo Grill, au Rancho ou au Pedra Alta, si ton mec est portugais. Tu vas bouffer des frites jusqu’à t’en étouffer et t’auras des morceaux d’entrecôte coincés entre les dents. Le pire dans tout ça, c’est qu’à un moment, tu vas regarder autour de toi et quand tu verras les mines déconfites des nanas qui t’entourent, tu comprendras que vous êtes légion dans le même cas. Tu vas donc passer à la phase déprime et noyer ton chagrin dans une margarita suivit d’une Coupe América pleine de sucres. Finalement, t’auras presque la même soirée que la Célibataire ou la Vénère (voir raisons n°1 et 2). Mais merci Chéri, je vais me coucher. La Saint Valentin, ça craint.

Raison n°5 : il/elle se transforme en licorne

Alors là, c’est le top. Avant de commencer cette raison n°5, je tiens à préciser qu’elle s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes, même si je vais rester sur le masculin. Ton mec aime le romantisme… Chéri est le type à s’extasier devant les étoiles et te balancer des phrases du genre « elles ne sont pas aussi belles que tes yeux ». Chéri est du genre à aimer les cœurs et se sent mal quand il ne te dit pas « Je t’aime » au moins une fois par jour. Chéri est adorable mais le jour de la Saint Valentin, c’est comme s’il se mettait à chier des licornes. C’est insupportable. Il ne respire pas l’amour, il le transpire. Tout n’est que papillons et bisounours. Il aime tous les trucs kitsch à souhait : chocolat « Ah, tu fais un régime depuis 5 mois ? Mais tu es parfaite, Amour de ma vie. Tiens, prend un Mon Chéri. », pétales de rose partout par terre (et sinon, tu passeras l’aspirateur demain ?) et même peluche en cœur avec des bras qui dépassent et sur laquelle il est brodé « I LOVE YOU ». Non, ne riez pas, ça existe vraiment. Le jour de la Saint Valentin, tu n’as qu’une idée en tête : lui mettre un uppercut en plein dans sa face de petit poney amoureux et le laisser pour mort dès l’entrée pendant que tu vas te mater un bon épisode de The Walking Dead. Mais merci Chéri, je vais me coucher. La Saint Valentin, ça craint.

Je pense qu’il y a d’autres raisons mais je ne sais pas si je veux vraiment savoir. Me concernant, vu que je me fous un peu de cette fête, j’ai opté pour la passer entre Jamie Dornan et ma cousine Sarah. Non, je ne vais pas à une soirée échangiste de Luxe, je vais voir 50 nuances de Grey. Bah quoi ? C’est LE bon compromis ! On tient l’histoire d’amour mais sans coeur, rose ou que sais-je mais du cuir, des baffes et des menottes. Bon, sans mauvaise blague, l’important c’est de ne pas vous sentir obligé(e) de faire un truc spécial le soir de la Saint Valentin, c’est le meilleur moyen de passer une soirée pourrie. Ce qui compte c’est de vous offrir des moments à vous mais sans pression. Le 14 février n’est là que pour donner une occasion de plus pour le faire mais quand on s’aime, y’a vraiment besoin d’attendre ce jour-là pour faire plaisir ? Sans déconner….

5 raisons de détester la Saint Valentin - Sucettes coeurs - 2

Je dédie ce texte à Oihiba, qui m’a inspiré le thème par ses doux râles à l’approche de la St Valentin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *